Connectés

Compteur de visiteurs en temps réel -

Compteur BSBC

Calendrier

mars 2015
L Ma Me J V S D
« fév   oct »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Enquête Publique : Réagissons pour préserver l’identité de la Charente

mars 5th, 2015 by bsbc

 TELECHARGEZ LE COURRIER CI-APRES : courrier-enquete-publique.pdf

le-moulin-de-la-tardoire.jpg

Il est encore temps d’agir,

Sauvons les ouvrages de nos rivières et l’identité de la Charente.

(par Danielle Combeau et Dominique de Lorgeril – combeau.lorgeril@gmail.com – 06.22.80.58.73)

Certains auront remarqué en traversant la Tardoire une affiche jaune d’ « AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE de déclaration d’intérêt général du programme de travaux d’amélioration du bassin aval de la Tardoire ».

En commençant par cibler les retenues d’eau jugées inutilisées ou abandonnées, il s’agit en fait d’initier un processus destiné à nous imposer la suppression progressive de tous les ouvrages de nos rivières, comme tend à le prouver le caractère d’exemplarité de la brèche du moulin de Lavaud (parvenir à détruire cette retenue malgré l’opposition massive des élus locaux interdira toute résistance ultérieure).

C’est bien la politique affirmée par les lobbies écologistes et par l’ONEMA (office national de l’eau et des milieux aquatiques) comme vous pouvez le constater sur un document édifiant diffusé sur internet (http://www.onema.fr/IMG/pdf/continuite_cours-deau.pdf).

Sans réaction de votre part, la maison du canoë de Montbron sera contrainte de fermer ses portes dès cet été. Le risque de sécheresse et d’assèchement du lit de rivière sera renforcé par la suppression progressive des retenues d’eau, qui interdiront peu à peu toutes les activités humaines, de pêche, de navigation, de captage agricole, de génération d’énergie hydraulique… en défigurant nos paysages.

En Charente comme partout, l’eau c’est la vie.

Si de nombreux élus se sont malheureusement résignés aux alliances politiciennes et aux lobbies d’intégristes de l’écologie, nous nous refusons pour notre part, comme un très grand nombre de charentaises et de charentais rencontrés ces jours derniers, à nous soumettre à cette véritable oppression intellectuelle du « nous n’y pouvons rien, c’est l’Europe… ». Nous vous proposons au contraire de réagir, comme nous l’avons fait nous-mêmes, en écrivant tout simplement au commissaire enquêteur.

A l’enquête publique, répondons par un fort mouvement citoyen imposant à monsieur le Préfet la prise en compte de notre mobilisation et l’application de la directive européenne sur l’eau recommandant un délai d’information du public de six mois. Cela permettra au nouveau conseil départemental d’animer enfin une véritable consultation publique sur ce sujet.

Comme première action concrète, nous vous proposons un courrier (téléchargeable sur le site www.bsbc.blogvie.com) que chacun peut reprendre ou simplement signer avant la clôture de l’enquête publique. Celle-ci est fixée au mercredi 11 mars 2015 où est prévue la présence du commissaire enquêteur en mairie de La Rochefoucauld entre 14h et 17h.

Nous vous invitons donc à nous retrouver le mercredi 11 mars devant la mairie de La Rochefoucauld pour apporter ensemble nos courriers à compter de 14h et jusqu’à 17h (ou à le déposer au préalable dans une des mairies concernées en inscrivant une mention sur le cahier d’enquête, ou encore à le poster en recommandé si vous ne pouvez pas vous déplacer à La Rochefoucauld le 11 mars).

Après cette date, vous aurez encore la possibilité d’encourager les élus des communes concernées (Ecuras, Eymouthiers, Montbron, Vouthon, Vilhonneur, Saint Sornin, Rancogne, Saint-Projet-Saint-Constant, La Rochefoucauld, Rivières, Agris, La Rochette, Coulgens, Saint Angeau, Saint Ciers-sur-Bonnieure, Puyreaux et Mouton) qui sont appelés par le courrier du 13 janvier 2015 de monsieur le Préfet « à donner un avis du conseil municipal dans les 15 jours suivant la clôture ».

Il ne tient donc qu’à nous d’imposer la volonté des charentais et des habitants du Val de Tardoire (il n’est d’ailleurs pas nécessaire d’habiter une des communes concernées pour écrire).

Tous ensembles, nous pouvons avec détermination faire changer le cours des choses et préserver le cours de nos rivières…

N’hésitez donc pas à envoyer très simplement ce courrier pour exprimer votre volonté de préserver nos retenues d’eau, la vie de nos moulins, la beauté de nos rivières et l’identité de nos territoires.

Réagissons tant qu’il est encore temps : « Le temps passe, et il fait tourner la roue de la vie comme l’eau celle des moulins » Marcel Pagnol dans le Château de ma mère.

TELECHARGEZ LE COURRIER CI-APRES : courrier-enquete-publique.pdf




Posted in Actualité |



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 107 articles | blog Gratuit | Abus?